Piano à Saint-Ursanne – Un engouement toujours croissant

Piano à Saint-Ursanne - Un engouement toujours croissant

Les ingrédients qui font le succès de Piano à Saint-Ursanne sont désormais connus : la magie d’un lieu, l’acoustique unique du cloître, un piano, un artiste, un public, une rencontre. Une programmation de qualité où jeunes artistes et talents confirmés se côtoient à l’affiche. La formule fait mouche.

Vincent Baume

Le festival ne cesse d’intensifier son rayonnement, attirant désormais une large public venu de Suisse mais aussi de France, d’Allemagne et d’ailleurs.

« Belle et bonne » c’est ainsi que l’on peut qualifier l’édition 2012 de Piano à Saint-Ursanne. Le festival, convivial et de haute qualité a confirmé sa puissance d’envoûtement. Le public a plébiscité le festival, la programmation se déclinant au travers des œuvres de Debussy à l’occasion du 150e anniversaire de sa naissance. Les organisateurs enregistrent à nouveau avec satisfaction une augmentation de la fréquentation de l’ordre de 10%, plusieurs concerts ayant affiché complets.

L’écrin qui abrite la petite ville de Saint-Ursanne, le cloître accueillant avec son acoustique unanimement reconnue, ainsi que la collégiale impressionnent toujours les visiteurs parfois venus de loin. En outre, une météo souriante a contribué à l’engouement. Enfin, une programmation méticuleusement choisie et une organisation bien réglée ont assuré le succès de la manifestation.

Grand enthousiasme du public pour la Nuit du concerto, avec les prestations vivement applaudies de Christiane Baume-Sanglard, piano, David Bismuth, piano, Alexandra Conunova, violon, accompagnés par les jeunes interprètes de l’Orchestre international de Genève, sous la conduite de Nicolas Farine. Arrivée en dernière minute, la pianiste croate Martina Filjak a magistralement clos cette Nuit, le public lui réservant une ovation.

André SteinerD’autres artistes ont largement contribué au succès du festival, de Louis Schwitzgebel au Quintette à cordes du Philharmonique de Berlin en passant par Jean-Marc Luisada, piano, Hugues Leclère, piano, Frédéric Rapin, clarinette, ou Victor Hugo Villena, bandonéon, Dana Ciocarlie, piano, sans oublier la dizaine de jeunes artistes pour lesquels deux tribunes en matinée ont été instaurées cette année. Les festivaliers se sont montrés nombreux à les fréquenter.

La réputation de Saint-Ursanne se retrouve dans l’éclectisme d’un public qui vient d’une région toujours plus vaste et de tous âges. Elle s’illustre aussi par le fait que Piano à Saint-Ursanne a été retenu par la revue « Classica » comme l’un des quatre festivals qu’elle recommande cet été en Suisse.

Deux mille treize marquera la 10e édition de Piano à Saint-Ursanne. Une programmation particulièrement festive est d’ores et déjà en préparation et sera dévoilée avant la fin de l’année. Mais les mélomanes ont déjà rendez-vous du 26 au 28 octobre prochains pour Piano à Porrentruy.


 

Crescendo Vincent Baume André Steiner
CP 1169 Directeur Responsable sponsoring
2900 Porrentruy 1 Rte de Montancy 486 Rue des Fauvettes 10
Téléphone : +41 (0)79 486 77 49 2903 Villars-sur-Fontenais 2800 Delémont
Email : info@crescendo-jura.ch Tél. +41 (0)32 466 29 14 Tél. +41 (0)32 423 37 49
Web : www.crescendo-jura.ch vincent.baume@span.ch andre.steiner@span.ch

Laisser une réponse

Tous droits réservés © 2018 Crescendo Jura | Réalisé par FBW-One - Spécialiste Web Marketing   -   Connexion